Publié le 20/07/2016

prime energie

La prime CEE, une aide de l'état service de l'environnement

Un dispositif législatif est mis en branle pour soutenir 4 millions de ménages. Que dit et que prévoit exactement cette prime CEE ? Quels types de travaux d’isolation thermiques sont concernés et comment se fait la distribution de l’aide ?

Quels sont les personnes concernées et les types de travaux éligibles ?

Tous ceux qui occupent un logement, qu’il soit propriétaire ou non, personnes morales ou personne physique, sont concernés par le CEE. Bien que les ménages les plus défavorisés sont à encourager dans ce sens, il faut également signaler que les maisons individuelles, les appartements, les bâtiments tertiaires, collectifs et infrastructures municipales font partie des cibles.

Que faut-il comprendre par la prime CEE ?

La nécessité d’engager des travaux pour modifier l’isolation énergétique est fondée sur une double logique économique et environnementale. Le coût de ses travaux n’est pas à la portée du Français moyen et donc, seuls, les ménages sont incapables de supporter les frais. L’État a alors pris la résolution d’aider les ménages en leur octroyant une aide pour ces travaux. D’où la mise en place de la loi POPE. Cette loi qui stipule que : les entreprises de distribution d’énergie et de carburant doivent acheter les CEE pour les mettre à la disposition des ménages sous peine de sanction. La seule condition d’accéder à l’aide ou à ce certificat est d’engager des travaux de rénovation. Ils donnent droit à une prime énergie. C’est la seule motivation pour amener les ménages à engager ces travaux d’intérêt général.

Mais, avant d’engager ces travaux, il est conseillé de faire appel à un professionnel pour évaluer leurs coûts. Il suffit de consulter le site dédié aux primes CEE pour une simulation crédit travaux et ainsi, accéder au comparateur prime energie. Les Certificats d’Économies d’Énergie (CEE ou C2E ou Certificat Blanc) sont des documents délivrés par l’État aux ménages. Ils sont régis par la loi POPE n° 2005-781 du 13 juillet 2005. Ils sont délivrés aux ménages à la suite de la réalisation des travaux d’économie d’énergie. Cette loi fait suite à un double constat alarmant : premièrement, les dépenses familiales liées au chauffage représentent 62 % du budget total du ménage ; deuxièmement, la pollution liée au chauffage représente à elle seule 43 %. La seule solution ici, pour remédier à ces dégâts, c’est de prendre des mesures de réduction, à plus de la moitié, de la consommation d’énergie dans les ménages.

Aller en Haut